Félix Baudy



Mort pour la France

 C'est un reportage de Radio France Creuse qui m'a appris l'histoire de cet homme



Félix Baudy, né le 18 septembre 1881 à Royère de Vassivière, était maçon et travaillait sur les chantiers lyonnais. Il fut mobilisé en août 1914, à l'âge de 32 ans, et incorporé à la 5° compagnie du 63° Régiment d'Infanterie.
Au printemps 1915, les trois-quarts des soldats de son unité meurent lors d'un combat dans la Meuse (combats de Regnéville). Les survivants sont traumatisés et épuisés. Pourtant le 19 avril on leur demande de repartir à l'assaut, ce qu'ils refusent de faire.
Le lendemain 4 d'entre eux sont "fusillés pour l'exemple" à Flirey (Meurthe et Moselle) :

- le Creusois Félix Baudy
- le Creusois Henri Prébost (de Saint Martin Château)
- le Haut-Viennois Antoine Morange
- le Charentais François Fontanaud


Le 1er février 1925 une plaque a été déposée sur la tombe de Félix Baudy à Royère de Vassivière, on peut y lire :

Syndicat des maçons et aides
de Lyon et banlieue

Les maçons et aides de Lyon et banlieue
à leur ami Baudy
fusillé innocent le 20 avril 1915 à Flirey

Maudite soit la guerre
Maudits soient ses bourreaux
Baudy n'est pas un lâche
mais un martyr