Saint Pardoux les Cards

situation de la commune de Saint Pardoux les Cards

altitude au bourg : 490 m

Saint Pardoux les Cards

En France 17 communes portent le nom de Saint Pardoux : une dans les Deux-Sèvres, deux dans le Lot et Garonne, trois en Dordogne, une dans le Puy de Dôme, une en Haute-Vienne, cinq en Corrèze et quatre en Creuse (Saint Pardoux les Cards, Saint Pardoux le Neuf, Saint Pardoux Morterolles et Saint Pardoux d'Arnet).

La commune de Saint Pardoux les Cards appartient à l'arrondissement d'Aubusson, au canton de Chénérailles et fait partie de la communauté de communes de Chénérailles.

vue du bourg depuis la route de Bourlat
 Vue du bourg de Saint Pardoux les Cards depuis la route de Bourlat

D'une superficie de 2476 hectares, la commune, en plus du bourg de St Pardoux les Cards, est constituée de plusieurs villages et hameaux : Mornat, Essuis, La Borde, Bourlat, Donlevade, La Bussière, Valaize, Écurat, Bas Bertignat, Haut Bertignat, Fontigier, Le Lacas, Courdoussoux, Villemonteix, Le Mont Gapier, Fressigne, Les Chabanelles, La Grenouillère, Margnat, La Chassagne et Biorat.
Valaize était appelé autrefois Valaize la Vieille.
Chéribot et Chorand sont deux anciens quartiers du bourg de Saint Pardoux les Cards.


 La salle polyvalente, la mairie et la salle municipale

L'école, aujourd'hui rénovée et transformée en salle polyvalente, a fermé à la fin de l'année scolaire 1993-1994. La classe unique (de la maternelle au CM2) comptait alors 9 élèves.
La salle polyvalente était à la place de l'actuelle salle municipale.
Dans la cour de l'école on aperçoit l'arbre de la liberté planté par les enfants de l'école et les conseillers municipaux.
 

 Population

population de Saint Pardoux les Cards

L'augmentation de la population constatée en 1866 est due à l'ampleur que prend l'exploitation des mines de houille de Lavaveix.
La loi du 29 avril 1868 fait perdre une partie de son territoire à Saint Pardoux les Cards pour contribuer à la formation de la nouvelle commune de Lavaveix les Mines. En effet avant cette date les villages de Lavaveix et du Cluzeau appartenaient à la commune de Saint Pardoux.
Depuis 1901, la population est en baisse (perte de 962 habitants en pratiquement un siècle). En 2014 la commune compte 291 habitants.


 Les abonnés au téléphone en 1970

les abonnés au téléphone en 1970
 

 Autrefois

Place de l'église et le Château    L'entrée du bourg

Essuis - Villa du Bonheur

  Vue du village de Mornat : autrefois et aujourd'hui

    Mornat au Véraud    Mornat

la commune sur la carte de Cassini (lien externe)

Pendant la Révolution, de nombreuses communes changèrent de nom, notamment celles faisant référence à la religion et notamment à un saint, ainsi Saint Pardoux les Cards devint Les Cards Libres ou Les Cards Francs.
 

A Mornat
 
Mornat Mornat


 
La croix rouge

(à proximité de Mornat)


 
Les croix du bourg

croix à côté du monument aux morts    croix sur la butte

la croix de la butte et au fond l'église


 
L'église
 (XIIème siècle)

l'église    l'église


 
La fontaine

la fontaine


 
Le Château de Villemonteix
 (classé monument historique)

le château de Villemonteix


 (Grand Dictionnaire Historique de la Haute-Marche (Département de la Creuse) - Ambroise Tardieu)
 

le site officiel du château (lien externe)


  Le monument aux morts

le monument aux morts

1914-1918 : 30 victimes

Théodore Marsallon 28.08.1914 - 24 ans
Ardennes
Jules Desreboulles 11.09.1914 - 24 ans
Oise
Alexandre Vaury 15.09.1914 - 21 ans
Vosges
(natif de Lavaveix les Mines)
Frédéric Jorrand 19.09.1914 - 29 ans
Oise
Alexandre Larpin 20.09.1914 - 22 ans
Oise
(natif de Treignat (Allier))
Alexis Raphanaud 24.09.1914 - 23 ans
Haute-Saône
Antonin Alexandre Vincent 05.10.1914 - 28 ans
Somme
(natif de Blaudeix)
Octave Barinet 08.10.1914 - 21 ans
Somme
Charles Vigeon 31.10.1914 - 29 ans
Aisne
Henri Bourdeau 21.12.1914 - 31 ans
Marne
Eugène Mourot 09.04.1915 - 23 ans
Somme
Aristide Gaire 13.04.1915 - 25 ans
Meurthe et Moselle
Antoine Borde 16.04.1915 - 32 ans
Meurthe et Moselle
(natif de Augy sur Aubois (Cher))
Pascal Dephot 18.07.1915 - 24 ans
Pas de Calais
Aristide Bonasmas 06.10.1915 - 28 ans
Marne
Camille Beaujon 13.02.1916 - 28 ans
Somme
Lucien Giraud  10.04.1916 - 26 ans
Meuse
Victor Debellut 21.11.1916 - 28 ans
Somme
Camille Aguillaume 18.04.1917- 22 ans
Aisne
Paul Beaune 26.04.1917 - 21 ans
Aisne
(natif de Montluçon)
Albert Mourot 02.05.1918 - 25 ans
Nord
Lucien Jorrand 12.06.1918 - 21 ans 
Aisne
Hippolyte Beaujon 25.07.1918 - 25 ans
Marne
Félix Kespert 23.08.1918 - 21 ans
Meurthe et Moselle
né à Lavaveix les Mines
Roger Auproux 14.10.1918 - 20 ans
Belgique
(natif de Lavaveix les Mines)
Germain Auproux 16.10.1918 - 35 ans
Somme
(natif de Saint Dizier la Tour)
Joseph Charles 22.10.1918 - 31 ans
Grèce
Maurice Laurent 29.06.1919 - 20 ans
Syrie
Auguste Sauvanet

09.07.1919 - 29 ans
Saint Pardoux les Cards

Louis Martin

25.09.1919 - 43 ans
Guéret
(natif de Soumans)

1935-1945 : 10 victimes

André Jorrand 25.12.1939 - 33 ans
Oise
Georges Raphanaud 21.05.1940 - 26 ans
Meuse
(natif de Laprugne (Allier))
René Alamarguy 22.05.1940 - 22 ans
Nord
(
natif de Saint Domet)
Roger Richard 03.06.1940 - 22 ans
Marne
(natif de Méasnes)
Octave Durin 17.06.1940 - 30 ans
Loiret
(
natif de Saint Julien le Châtel)
Lucien Masson 17.06.1940 - 37 ans
Loiret
Roger Devedeux 27.06.1940 - 30 ans
(
natif de Saint Loup)
René Bonamas 10.03.1945 - 30 ans
Félix Alamarguy  09.11.1945 - 37 ans
Guéret
(
natif de Saint Maixant)
Camille Martin  

Guerre d'Algérie : 1 victime

Camille Conchon

26.12.1957 - 22 ans

A noter que Julien Jean Vinçon, né à Saint Pardoux les Cards et décédé le 21 avril 1917 dans la Marne à l'âge de 29 ans, est inscrit sur le Monument aux Morts de Lavaveix les Mines.
A noter également que Eugène Martin, né à Saint Pardoux les Cards et décédé le 5 avril 1915 dans la Meuse à l'âge de 28 ans, est inscrit sur le Monument aux Morts de Cressat.

Plus d'informations sur les Morts pour la France (lien externe)
 

Les maires de la commune

Gabriel Bord 1791-1799
Etienne Debelut 1799-1799
Antoine Dumasrambaud 1799-1806
Charles Louis Aufrère Delabarre 1806-1815
Antoine Bonnet 1815-1815
Pierre Quinet 1816-1821
Gabriel Bord 1821-1843
Henri Alexandre Fabius Aufrère Delabarre 1843-1871
Domet Michaud 1871-1888
Jean-Baptiste Sauvanet 1888-1896
Auguste Maumy 1896-1900 
Auguste Tartary 1900-1935
Alexandre Glomot 1935-1937
Aristide Michaud 1937-1959
Alfred Fretant 1959-1971
Marcel Paulet 1971-1977
Raymond Morraud 1977-1994
Robert Glomot 1994-2008
Aimé Sauvanet élu en 2008


 Les curés de la commune

Pardoux Victon  
Jean Niort  
Léonard Pitaud

-1676

Jacques Janicot

1677-1723

Michel Gerbaud

1723-1772

? Nenert

 1772-

Jean-Baptiste Rigaudie

         -1823

? Couty  
Désiré Courtaud  
Pierre Jourdain  
Hippolyte Martin  
Michel Genot  
Silvain Jeannot  


 Les médaillés de la légion d'honneur

René Joseph Dupeyroux né le 20.09.1763 à Villemonteix
Gilbert Moure né le 12.10.1845 à Valaize
Auguste Luzier né le 11.04.1891 à Villemonteix
Augustin Pauly né le 25.10.1892 à Mornat

 Le baron René Joseph Dupeyroux de Villemonteix

René Joseph Dupeyroux est né le 20 septembre 1763 à Villemonteix. Ses parents Amable Antoine René Dupeyroux et Marie Thérèse des Rièges étaient les seigneurs du château. Engagé dans l'armée comme aspirant de marine, il naviga à travers le monde, Amérique, Antilles, Afrique. Il passa par tous les grades de l'armée et participa à de nombreux combats et notamment aux campagnes d'Autriche, de Prusse et de Pologne. Il fut décoré de la Légion d'Honneur le 14 juin 1804 puis nommé Officier de la Légion d'Honneur le 18 juillet 1809. Il fut également nommé baron de l'Empire le 7 août 1810 et fait Chevalier de Saint Louis le 20 août 1814. Il obtint sa retraite en 1819. Il mourut le 11 février 1835 à Lyon, rue des Marronniers, à l'âge de 71 ans.


 L'affaire Charles Michaud à Mornat

Dans la nuit du 20 août 1893, François Tixier un cultivateur âgé de 78 ans est retrouvé assassiné dans sa maison dans son village natal de Mornat. Son voisin Charles Michaud, cultivateur et ancien mineur de Lavaveix les Mines âgé de 28 ans, est accusé. Il avait déjà été condamné quelques mois auparavant à un mois de prison ferme, 16 francs d'amende et 100 francs de frais de procès car son chien avait attrapé une fouine chez l'un de ses voisins. Il est donc le coupable idéal. Il clame son innocence, mais sa peine tombe en janvier 1894: travaux forcés à perpétuité. Quelque temps plus tard il embarque pour le bagne de Cayenne. Après 17 ans d'enfer, il est rejugé et innocenté en juillet 1911.

 Un trésor à Ecurat

Un trésor a été découvert à Ecurat en août 1867 ! Il a été trouvé dans le sol un vase en argile jaune contenant des pièces de monnaie datant de Philippe Auguste (1179-1223) et Saint Louis (1226-1270).
 

 Bourlat détruit par les flammes

Le jeudi 31 juillet 1670 vers 16h le village de Bourlat a été brûlé entièrement excepté trois maisons. Quinze maisons et autant de granges ont été détruites. Le feu s'est propagé rapidement dans le village à cause de l'intense chaleur qu'il faisait ce jour-là et du fait que les granges étaient remplies de foin.
 

Liste des gardes nationaux du service ordinaire de la garde nationale en 1838