George Sand
maîtresse de Jules Sandeau

carte postale

dite "La Bonne Dame de Nohant"


Aurore Dupin est
née à Paris le 1er juillet 1804. Son père, Maurice Dupin, un militaire de carrière issu de la haute aristocratie, meurt en 1808 d'une chute de cheval à La Châtre (Indre) alors qu'elle a 4 ans.
Sa mère, Sophie Delaborde, qui est issue quant à elle d'une famille modeste, vit à Paris et confie Aurore à sa grand-mère paternelle qui réside dans un petit château à Nohant (Indre).
Dès janvier 1818, Aurore, qui a 13 ans, devient pensionnaire au Couvent des Augustines anglaises à Paris. Elle rentre à Nohant en 1820.
Survient le décès de sa grand-mère le 26 décembre 1821, Aurore retourne alors vivre à Paris avec sa mère.
Le 17 septembre 1822, elle épouse, à l'âge de 18 ans, Casimir Dudevant (27 ans, fils naturel d'un baron d'Empire) à Paris. En octobre, ils partent s'installer à Nohant.
Le 30 juin 1823, elle met au monde un garçon prénommé Maurice. Cependant, le couple n'est pas heureux. Dès lors, elle a de nombreux amants: Aurélien de Sèze, Stéphane Ajasson de Grandsagne, Jules Sandeau (écrivain), Alfred de Musset (écrivain), Pagello (docteur), Michel de Bourges (avocat), Charles Didier, Bocage (acteur), Mallefille (le précepteur de Maurice), Frédéric Chopin (pianiste et compositeur), Alexandre Manceau (sculpteur), Marchal (peintre)...
Elle effectue également de multiples séjours: Pyrénées, Bordeaux, Auvergne, Lyon, Avignon, Marseille, Gênes, Pise, Florence, Venise, Milan, Chamonix, Suisse, Barcelone, Valldemosa (Majorque)...
Le 13 septembre 1828, elle met au monde son deuxième enfant Solange (qui serait la fille de Stéphane Ajasson de Grandsagne).
En 1830, elle rompt avec son mari (le divorce sera prononcé 6 ans plus tard) et part à Paris en compagnie de son amant Jules Sandeau, elle devient George Sand (elle choisit le prénom George pour affirmer symboliquement l'égalité des sexes). Elle mène une vie qui scandalise: elle s'habille en homme, elle fume la pipe et le cigare.
Elle perd sa mère le 19 août 1837.
Le 14 juillet 1863, elle devient grand-mère de Marc-Antoine qui mourra un an plus tard. Le 10 janvier 1866, elle devient à nouveau grand-mère, d'une petite Aurore.
La romancière est alors malade.
En mars 1868, elle est à nouveau grand-mère d'une petite Gabrielle.
Casimir Dudevant, son ex-mari s'éteint le 8 mars 1871.

George Sand meurt à Nohant le 8 juin 1876 à l'âge de 71 ans et est inhumée au cimetière de la commune deux jours plus tard.

 Ses livres

Indiana (1832)
Valentine (1832)
Lélia (1833)
Jeanne (1836) (action située à Boussac)
La faute de Monsieur Antoine (1840) (action située à Crozant)
Le Compagnon du Tour de France-Consuelo (1842)
Le Meunier d'Augibault (1845)
La Mare au diable (1846)
François le Champi (1848)
La Petite Fadette (1849)
Les Maîtres Sonneurs (1853)
Histoire de ma vie (1854) (Autobiographie)
Les Beaux Messieurs de Bois Doré (1858)
Mademoiselle de la Quintinie (1862)
Contes d'une grand-mère (1849-1876) (Pour ses petites-filles)

 Ses rapports avec la Creuse

George Sand, qui tient son nom de plume de Jules Sandeau, adorait la Creuse.
"cette oasis que l'on ne connaît pas","ce beau paysage que j'aimais tant", sont ses mots au sujet du département.