Jules Sandeau

 

Jules Sandeau, de son vrai nom Léonard Sylvain Julien Sandeau, est né à Aubusson le 19 février 1811, d'un père contrôleur des impôts venu à Aubusson au hasard de sa carrière avant d'être nommé à La Châtre en 1818. 
Après des études à Bourges, Jules Sandeau étudie le droit à Paris (1828).
Il rencontre
Aurore Dupin future George Sand , alors jeune mariée, le 30 juillet 1830 au château du Coudray (commune de Verneuil sur Igneraie dans l'Indre) et devient son amant.
Elle le rejoint à Paris en 1831 où ils commencent à écrire ensemble. Ils publient dans Le Figaro des feuilletons sous le nom de "Jules Sand". Leur histoire cesse en 1833.
Jules Sandeau part en Italie pour se consoler de sa rupture mais il ne pourra jamais oublier George Sand.
L'écrivain Honoré de Balzac (1799-1850) l'héberge et le soutient dans ses débuts de romancier.
Le 10 mai 1842, à l'âge de 31 ans, il épouse Pauline Portier à Nantes qui lui donnera un fils unique Marie-Simon Jules (mort en 1877).

En 1854 il devient conservateur de la bibliothèque Mazarine pour ensuite entrer en 1858 à l'Académie française au fauteuil numéro 11 (il est alors le premier romancier à y siéger).
Il est fait officier de la Légion d'Honneur.

Jules Sandeau est décédé le 24 avril 1883 à son domicile au 1 rue de la Seine à Paris (6ème arrondissement), à l'âge de 72 ans. Il est inhumé au Cimetière Montparnasse (9ème division).

voir son caveau (lien externe)

Des rues portent son nom à Aubusson, à Guéret et à Sèvres (Hauts de Seine), un boulevard à Paris (16ème arrondissement) et un quai au Pouliguen (Loire Atlantique).
Une école porte également son nom à Aubusson dans la rue Jules Sandeau.

  Ses livres

Rose et Blanche (1831) (Écrit avec George Sand sous le pseudonyme de Jules Sand)
Madame de Sommerville (1834)
Les Revenants (1836)
Marianna (1839) (Portrait de George Sand)
Mademoiselle de Kérouare (1840)
Docteur Herbeau (1841)
Milla (1843)
Fernand (1844)
Catherine (1845)
Valcreuse (1846)
Mademoiselle de la Seiglière (1847)
Madeleine (1848)
Un héritage (1849)
La chasse au roman (1849)
Sacs et parchemins (1851)
Le jour sans lendemain (1853)
Le château de Mont Sabray (1853)
Le gendre de Monsieur Poirier (1854) (réalisé avec Émile Augier)
La maison de Penarvan (1854)
La roche aux mouettes (1872)
Jean de Thommeray (1873)


Citation de George Sand à propos de Jules Sandeau

"Il n'a pas besoin de beaucoup d'amis pour vivre heureux,
mais il souffre amèrement quand il a sujet de douter d'eux."